• Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Le RGI, référentiel général d'interopérabilité version 2 est validé par arrêté ministériel
Événements

"Standardiser, s’aligner et se focaliser pour échanger efficacement", telle est la devise du RGI.
La version V.2.0 en date du 2 décembre 2015 du référentiel général d'interopérabilité mentionné à l'article 11 de l'ordonnance du 8 décembre 2005 susvisée, annexée au présent arrêté, est approuvée. https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/4/20/PRMJ1526716A/jo/texte

Présentation du RGI

Le RGI, Référentiel Général d'Interopérabilité, est un document qui fixe un ensemble de règles de préconisations relatives aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives :
  • interopérabilité technique : protocoles à utiliser ;
  • interopérabilité syntaxique : format de fichiers ;
  • interopérabilité sémantique : vocabulaire commun.
La description du RGI du site officiel :
Le RGI est un cadre de recommandations référençant des normes et standards qui favorisent l'interopérabilité au sein des systèmes d'information de l'administration. Ces recommandations constituent les objectifs à atteindre pour favoriser l'interopérabilité. Elles permettent aux acteurs cherchant à interagir et donc à favoriser l'interopérabilité de leur système d'information, d’aller au-delà de simples arrangements bilatéraux.

Le RGI est défini dans l'ordonnance n° 2005-1516 du 8 décembre 2005 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives.  Dans l'article 11 de cette ordonnance, le "RGI fixe les règles techniques permettant d’assurer l’interopérabilité des systèmes d’information. Il détermine notamment les répertoires de données, les normes et les standards qui doivent être utilisés par les autorités administratives.  Les conditions d’élaboration, d’approbation, de modification et de publications de ce référentiel sont fixées par décret".

https://references.modernisation.gouv.fr/interoperabilite

Le RGI concerne l’ensemble des autorités administratives : les collectivités territoriales, tous les organismes publics (y compris la sphère sociale, santé et hospitalière) et les administrations de l’État (administrations centrales et leurs services déconcentrés et décentralisés). Il prend en compte les cas d'interopérabilité suivants :
graphe de l'intéropérabilité prise en compte dans le RGI

Les standards du RGI

Chaque standard identifié dans la version du RGI est associé à un statut :
  • En observation : Il s’agit d’un standard en émergence, dont la maturité, la mise en
    œuvre et le soutien par la recherche et/ou l’industrie ne sont pas totalement acquis.
  • Recommandé : Il s’agit d’un standard qui répond à tous les critères de sélection, et qui est aligné avec la stratégie de transformation et de modernisation du système d’information et de communication de
    l’État. C’est un standard qui doit être respecté et appliqué par tous.
  • En fin de vie : Il s’agit d’un standard en fin de vie, dont le soutien se termine car d’autres standards de remplacement émergent.
  • Retiré : Il s’agit d'un standard qui ne répond plus aux critères de sélection ni à la stratégie de transformation et de modernisation du SI de l’État.
Les critères utilisés pour retenir un standard dans le RGI sont décrits dans le document :
  • ouvert ;
  • pertinent ;
  • mature ;
  • indépendant ;
  • facile à déployer ;
  • soutenu par l'industrie.

Qu'est ce que l'on peut retenir du RGI

Pour ce qui est de l’interopérabilité technique, les libristes ne seront pas surpris de retrouver tous leurs standards favoris. Il est a noter tout de même que WebRTC n'est qu'en observation. Pour l’interopérabilité syntaxique l'UTF-8 est recommandé. Le CSV et le TXT sont présentés comme étant en fin de vie. L'ODF est recommandé tandis que l'OOXML est en observation au même titre que l'EPUB3.

La liste complète des standards sont dans le RGI au format PDF (84 pages) : http://references.modernisation.gouv.fr/sites/default/files/Referentiel_General_Interoperabilite_V2.pdf

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier !