• Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Didacphyto

Dans le cadre du programme de recherche “Pesticides” du Ministère en charge de l'environnement, le projet de recherche didactique, intitulé “Vers un enseignement de savoirs agronomiques de référence, opératoire pour des pratiques agricoles compatibles avec le Plan Ecophyto” (acronyme: Didacphyto), vise à

  • identifier les savoirs pratiques et modes opératoires développés par l'expérience ;
  • modéliser certaines pratiques innovantes d'agriculteurs et d'enseignants, afin de capitaliser l'enseignement.

Ce projet étant finalisé par un besoin d'évolution du processus d'enseignement/d'apprentissage dans les formations professionnelles, une tâche spécifique prévoit la production d'outils méthodologiques pour les enseignants et de ressources pédagogiques (pour les enseignants et les apprenants).

L'objectif de la “production d'outils didactiques” est avant tout de mettre en relation les enjeux d'enseignement-apprentissage liés au contexte de transition agroécologique, les leviers/les freins à la construction des connaissances et des capacités d’action répondant à ces enjeux chez les apprenants, et le potentiel d’apprentissage des ressources existantes (avec éventuellement des scénarios ou des indications d’usage pour guider les enseignants dans leur projet d’enseignement).

La priorité décidée au sein de l’équipe de recherche est de concevoir en priorité un produit intermédiaire de type méthodologique, se présentant sous forme d’un guide analysant des outils disponibles pour qu’ils fassent ressource pour l’enseignant (utilisables comme outils pédagogiques).

Ce guide méthodologique propose pour contenu essentiel une analyse d’outils selon différentes entrées - les objectifs d’apprentissage pouvant être ciblés avec l’outil, en prenant en compte certains enjeux :

  1. enseigner des savoirs incertains, simultanément à des savoirs stabilisés ;
  2. intégrer ces deux types de savoirs dans la complexité d’une gestion de cours,
  3. proposer des situations d’apprentissage où l’action est incertaine, voire à
  4. risque ;
  5. mettre en œuvre des démarches favorisant l’émergence de raisonnements complexes qui permettent d’élargir le cadre des références et des savoirs...

Au-delà de ce guide, il pourra être envisagé de développer un outil pédagogique spécifique.

Une vesion numérique du guide méthodologique

Le développement des infrastructures (réseaux, opérateurs, ...), des technologies (vidéo, gaming, ...) et des outils numériques (ordinateurs, tablettes, mobiles) favorise la diversification des usages des ressources numériques.

Si la première source d’informations des enseignants pour la conception de leurs cours est Internet depuis plusieurs années, les enseignants orientent désormais leurs usages d’Internet vers l’accession à des ressources numériques de plus en plus élaborées: cours en ligne, simulateurs, jeux sérieux,.... Ces ressources numériques présentent un avantage essentiel face aux outils sur support papier : la personnalisation de l’accès aux connaissances et aux informations grâce aux nombreuses possibilités d’organisation des savoirs en format numérique.

Aussi, l’objectif de l’équipe est de décliner le guide méthodologique à produire sous un double format : une version papier éditée, une version numérique.

Ces deux versions doivent être complémentaires, avec l’objectif que les usages du guide méthodologique puissent se généraliser chez les enseignants et les formateurs en agronomie.

Une plateforme collaborative

La plate-forme se veut incarner un portail vers le savoir agronome. Cela passe par une mise en commun de connaissances provenant d'horizons de recherche différents. Au vu de ces exigences, l'application prévoit donc un système de gestion avancé de contenus dont le fonctionnement de base reposerait sur un moteur de wiki. Le wiki permet la création, la modification et l'illustration collaboratives de pages à l'intérieur d'un site web. Il utilise un langage de balisage. Son contenu est modifiable au moyen d’un navigateur web. C'est un outil de gestion de contenu, dont la structure implicite est minimale, tandis que la structure explicite émerge en fonction des besoins des usagers.

Contrairement aux wiki classiques, notre wiki enrichi prévoit une interface de modification de contenu plus conviviale. En effet, les éditeurs classiques obligent à utiliser un langage balisé permettant la construction des pages (le wikitexte). Or, à l'usage, il s'avère que ce langage de mise en forme représente souvent un frein, voire une barrière à l'appréhension de l'outil.

En outre, notre éditeur de contenu enrichi permettra l'insertion de widgets génériques (multimédias, composants applicatifs interactifs) et métiers (cartographie des controverses, diagrammes décisionnels, ...).